La rénovation de la maison et du gite

Nous avons acheté la maison en aout 2011. Cette maison n’avait pas été rénovée depuis les années 70. Elle fait 90 m² au sol sur deux niveaux plus les combles. Avec les liens ci dessous vous accéderez à des sujets régulièrement abordés dans les forums.

                                    Avant                                                                                              Après
La mise en oeuvre de l'enduit chaux chanvre
Nous avons choisi d'appliquer un enduit chaux chanvre de 6 cm d’épaisseur sur tous les murs donnant sur l'extérieur. J’ai effectué au total environ 100m² d’enduit chaux chanvre. Le travail a été long et fastidieux mais je trouve le résultat satisfaisant.J’ai fais le travail seul avec une bétonnière électrique. Ci-dessous je résume les points qui m’ont posé un problème ou les points qui me parraissent importants.

Le gobetis
Je n’ai pas effectué de gobetis. Ayant creusé les joints assez profondément entre les pierres, l’enduit a bien accroché.

La création de boulettes dans la bétonnière
Comme bien des autocontructeurs, j’ai été confronté aux problèmes des boulettes dans la bétonnière. Le chanvre et la chaux s’agglomèrent sans se mélanger. Il faut donc casser les boulettes à la main pour que le mélange soit homogène. J’ai alors vite changé de méthode (bien que celà ne soit pas celle indiquée par Alliance 4 sur leur site). Je mélange à sec, la chaux le chanvre et la pouzzolane. Le mélange devient parfaitement homogène très rapidement. Et ensuite je rajoute l’eau jusqu’à avoir une pate blanche bien collante. L’utilisation du jet d'eau est bien pratique et permet de décoller tout ce qui se colle au fond de la bétonnière.

Le gel
Le froid devient vite un problème pour le stockage de la pouzzolane à l’extérieur qui gèle !! Pas d’autre choix que d’attendre le dégel.

Le talochage
Ma technique a été de faire des boules du mélange et de les appliquer sur le mur. J’ai mis deux couches de 3 cm environ. J’ai essayé une épaisseur supérieure, mais le mélange est trop lourd et n’adhère pas sur la paroi. Avant cela, j’ai mouillé abondamment le mur la veille, et quelques heures avant l’application. Malgré cela l’enduit prend vite (en quelques minutes) et le talochage devient vite impossible. Pour la 1ère couche ce n’est pas gênant, mais pour la 2ème, c’est plus problématique puisque ce devait être initialement ma finition. Je n’ai jamais réussi à avoir des raccords corrects entre mes gâches successives. Le temps de faire la bétonnière, la précédente gâche prend et durcit. D'où le badigeon qui s’est imposé à moi pour masquer les imperfections des raccords.

Jaunissement
Le dernier problème auquel j’ai eu affaire c’est le jaunissement de l’enduit.La présence du chanvre colore la chaux, et au fur et à mesure du séchage l’enduit jauni. Je ne m’attendais pas à ça… La seule solution est d’attendre que ça sèche dans mon cas (c’était le printemps), il a fallu un à deux mois. Ce que je ne comprends toujours pas c’est que l'on conseille souvent de faire un chaulage ou badigeon à fresco pour une meilleure accroche, mais dans mon cas le chaulage est devenu jaune très rapidement…


Quelques remarques en vrac

Préparation de l'enduit la veille
Je ne vois pas l'utilité de préparer l'enduit la veille comme c'est conseillé sur certain site. Non seulement l'enduit se fige et il faut le remalaxer le lendemain, mais en plus il aurait fallu en préparer une telle quantité que je ne vois pas comment j'aurai fait.

Condensation dans une prise électrique
Un problème est survenue le premier hiver. Un disjoncteur s'est déclenché un matin sans raison apparente. Après une journée d'investigation, j'ai vue que de la condensation s'était formée dans une boite d'encastrement située derrière une armoire. Par la même occasion j'ai constaté de la moisissure derrière cette armoire et tous les meubles collés au mur. Le mur étant froid et peu ventilé, la moississure se développe. En avancant un peu les meubles, le problème se résout.

La chaux
La chaux attaque la peau. Quand le lendemain on voit des trous qui apparaissent dans la peau, on comprend qu'il soit vivement conseillé de mettre des gants étanches.

Conclusion
Malgré toutes les difficultés rencontrées, les dizaines d'heures et les dizaines de bétonnières, je ne regrette pas et suis satisfait du résultat.

Haut de page

La toiture photovoltaïque

La toiture était entièrement à refaire. Il n'y avait pas d'isolation et nous souhaitions mettre deux velux pour l'aménagement des combles.

Nos contraintes
La toiture étant très visible depuis le jardin et la route, nous souhaitions avoir une installation très esthétique.La surface est d'environ 100 m², la pente environ 30° et l'orientation sud. J'ai fais plusieurs simulations sur différentes feuilles de calculs, notre cahier des charges a donc été le suivant: une installation esthétique (donc installation en solrif, mais après coup, je pense que des modules cadrés aurait pu convenir également) et surtout aucune tuile couleur terre cuite.- une puissance totale inférieure à 9 kWc pour bénéficier du tarif d'achat le plus avantageux. Le choix s'est donc porté sur les panneaux Sullfurcell 90W couche mince. La puissance au m² nous permettait de réunir toutes nos conditions. Des panneaux en monocristallin ou polycristallin nous aurait amené à des puissances de 13 à 15 kWc. Le tarif d'achat bien plus bas plombe la rentabilité. De plus le budget aurait été bien supérieur donc peut être plus difficile à financer auprès d'une banque.Coup de théatre: A une semaine de l'installation, je vois sur internet que le fabricant est en dépot de bilan (comme la moitié des constructeurs de panneaux).Annulation de la commande immédiate, heureusement l'installateur n'avait pas envoyé mon accompte de 15 000 euros en Allemagne. Ouf...Nous avons trouvé des panneaux identiques mais d'une puissance de 60 W chez un distributeur de la région. On part là dessus, la puissance sera donc de 7.26 kWc.

Le financement
Reste à trouver une banque qui nous finance les 25 000 euros TTC de l'installation. Le CA chez qui nous avons nos comptes ne donne pas suite. Motif: le taux d'endettement dépasse les 35% avec le crédit de la maison. Ces andouilles ne prennent pas en compte les revenus du PV pour leur calcul...3 semaines de perdue.Je me tourne vers la banque populaire qui accepte (après 1 mois de délai). Le crédit est un crédit immobilier à 3.25%. Ils prennent en compte les revenu du PV et là, ça passe.

L'assurance responsabilité civile
Pas de difficultés particulières, la MAAF accepte sous dérogation.

La micro entreprise
En suivant les conseils trouvés sur le site d' Eric tout s'est passé comme prévu. On se tire un peu les cheveux au début, mais celà vaut le coup de récupérer les 4000 euros de TVA (la bonne surprise!!!).

Haut de page