La toiture photovoltaïque

La toiture était entièrement à refaire. Il n'y avait pas d'isolation et nous souhaitions mettre deux velux pour l'aménagement des combles.

Nos contraintes
La toiture étant très visible depuis le jardin et la route, nous souhaitions avoir une installation très esthétique.La surface est d'environ 100 m², la pente environ 30° et l'orientation sud. J'ai fais plusieurs simulations sur différentes feuilles de calculs, notre cahier des charges a donc été le suivant: une installation esthétique (donc installation en solrif, mais après coup, je pense que des modules cadrés aurait pu convenir également) et surtout aucune tuile couleur terre cuite.- une puissance totale inférieure à 9 kWc pour bénéficier du tarif d'achat le plus avantageux. Le choix s'est donc porté sur les panneaux Sullfurcell 90W couche mince. La puissance au m² nous permettait de réunir toutes nos conditions. Des panneaux en monocristallin ou polycristallin nous aurait amené à des puissances de 13 à 15 kWc. Le tarif d'achat bien plus bas plombe la rentabilité. De plus le budget aurait été bien supérieur donc peut être plus difficile à financer auprès d'une banque.Coup de théatre: A une semaine de l'installation, je vois sur internet que le fabricant est en dépot de bilan (comme la moitié des constructeurs de panneaux).Annulation de la commande immédiate, heureusement l'installateur n'avait pas envoyé mon accompte de 15 000 euros en Allemagne. Ouf...Nous avons trouvé des panneaux identiques mais d'une puissance de 60 W chez un distributeur de la région. On part là dessus, la puissance sera donc de 7.26 kWc.

Le financement
Reste à trouver une banque qui nous finance les 25 000 euros TTC de l'installation. Le CA chez qui nous avons nos comptes ne donne pas suite. Motif: le taux d'endettement dépasse les 35% avec le crédit de la maison. Ces andouilles ne prennent pas en compte les revenus du PV pour leur calcul...3 semaines de perdue.Je me tourne vers la banque populaire qui accepte (après 1 mois de délai). Le crédit est un crédit immobilier à 3.25%. Ils prennent en compte les revenu du PV et là, ça passe.

L'assurance responsabilité civile
Pas de difficultés particulières, la MAAF accepte sous dérogation.

La micro entreprise
En suivant les conseils trouvés sur le site d' Eric tout s'est passé comme prévu. On se tire un peu les cheveux au début, mais celà vaut le coup de récupérer les 4000 euros de TVA (la bonne surprise!!!).